November 01, 2012

Reconnaître les 4 types de collègues toxiques.


Ils peuvent être désagréables, imbus de leur personne, hautains, insolents, vaniteux, grossiers, vulgaires, médisants, agressifs, intolérants, susceptibles, démotivés, dépressifs, conservateurs, obtus, orgueilleux, fainéants, autoritaires, de mauvaise foi, inadaptés ou inadaptables… Ils travaillent avec vous, près de vous : ce sont vos collègues. Et il va bien falloir s’y faire. Comme il est évident que vous ne pourrez pas les éliminer, apprenez à les reconnaître et à parer à leurs attaques ….


Aujourd’hui, on est d’accord pour ranger ces personnalités négatives en 4 grands groupes. 


Celui qui critique ouvertement

Certes, les critiques nous aident à nous dépasser, à nous surpasser, à faire mieux, toujours mieux. Toutefois, même si ce personnage critique en face de vous vous oblige à plus de précision, de rigueur et d’attention dans la gestion de vos projets, il n’en demeure pas moins qu’il est, bien souvent, blessant, qu’il vous met en proie aux doutes, peut-être même à un certain manque de confiance en vos capacités et aptitudes …. 
Si vous désirez rétorquer, mettez-vous à sa place et demandez-lui de préciser sa critique avant que d’y répondre. Prenez votre temps et lancez-vous avec honnêteté et courtoisie. Les deux désamorcent et désarment et ne peuvent jamais vous être reprochées. Evitez à tous prix de réagir de manière immédiate et viscérale car l’agressivité engendrant l’agressivité, vous risqueriez d’aller au conflit. 

Celui qui sous-entend
Il existe aussi, ce personnage insidieux, qui dit sans dire, qui critique sans critiquer. En bref, celui qui, comme le serpent, siffle par en-dessous et répand son venin sous la forme de sous-entendus répétés. Incapable d’assumer ses idées, il ne fonctionne qu’en demi-teintes, lançant la bombe et cachant la main. Ne répondez jamais à ses insinuations même si vous les avez parfaitement comprises. Ignorez tout bonnement ce qui a été dit ou prétendez être lent et candide afin que la personne soit amenée à clarifier son propos. Il y a toutes les chances pour que le lâche, cerné, cesse ses insinuations et revienne bien vite sur un terrain factuel.


Celui qui cherche le conflit
Un autre type de personnalité toxique est très répandu : l’Agressif. Ce dernier ne comprend la communication qu’en termes d’attaques, de bras de fer et de conflits. Chacune de ses phrases est une violence verbale qui en appelle à votre attention ainsi qu’à votre calme. N’entrez surtout pas dans le jeu. Ne réagissez pas, il n’attend que ça. Faites silence le plus longtemps possible afin de ne pas répondre sur le même mode. Évitez la confrontation. Elle est inutile et ne satisfera que votre interlocuteur. Ce dernier ne retrouvera, d'ailleurs, sa capacité d’écoute qu'une fois son sang-froid perdu. 

Celui qui cherche la « petite bête »
Le perfectionniste-pinailleur est un éternel insatisfait qui vous expliquera, quoi que vous fassiez, que vous n’avez pas fait "assez". Ce n’est pas assez bien, assez clair, assez long, assez percutant, etc … L’avantage de la fréquentation de ce genre d’individus est qu’ils obtiennent le meilleur de vous-même. L’inconvénient est que le meilleur est l’ennemi du bon et qu’on ne peut fonctionner 24 heures /24 et 7 jours / 7 au maximum de son potentiel. Tenez donc compte de ce que cette personne va exprimer sans pour autant en faire le centre de votre réflexion. En réunion, adressez-vous à la majorité des interlocuteurs et concentrez-vous sur les gros points à traiter. Si vous acceptez de développer un point de détail à sa demande, précisez de suite que vous ne pourrez le faire à chaque fois.

ReKrute.com
Powered by IT and Careez - Blog